Anthias
mail

Débuts en camping-car

p690fgr

 

Première sortie
Outillage
Où passer la nuit ?
Conclusion
Liens

Maj : 13/06/19

Abstract :
How to start his first trip in camper for a newbie.

Résumé :
Comment commencer son premier voyage en camping-car pour un débutant.

Premières sorties

Si vous êtes un camping-cariste vétéran, ou si vous venez du voilier, fuyez cette page, vous n’y apprendrez rien !

Vous venez d’acheter votre premier camping-car et vous vous préparez pour la première sortie. Le vendeur vous a tout longuement expliqué, mais il y avait trop de mots et vous n’avez pas retenu grand-chose, pas de panique vous découvrirez peu à peu suivant vos besoins. Vous voila seul devant votre joli nouveau jouet. Seul petit détail, il est totalement vide et il vaudrait mieux l’équiper un peu pour apprécier cette promenade initiatique.
Il faut éviter de se précipiter chez le premier accessoiriste venu pour vider ses rayons, vous vous retrouver ensuite avec le garage plein d’objets inutiles.

Lors des premiers kilomètres, vous découvrirez la nécessité de bien caler tout le matériel de cuisine avec des tapis antidérapants alvéolés en mousse, que l’on trouve maintenant partout en rouleaux. Il y a beaucoup de bruit dans un camping-car en roulant, il ne faut pas hésiter à en mettre partout pour tout coincer et réduire au maximum les bruits parasites. Les bouteilles seront rangées dans des sacs alvéolés ou dans des fourreaux en mousse. Dans les placards, les cintres seront bloqués avec un sandow.

Voici une petite liste des choses auquelles il faut penser en premier.

 Basique

Le plus évident est le couchage, le linge, le matériel de cuisine et les provisions de base. Vous complèterez progressivement. Cela est trivial et vous savez intuitivement ce qu’il faut, détaillons plutôt le reste.

 Pot de chambre

Un premier pipi dans les jolies toilettes !
Auparavant il fait mettre un produit adapté avec un peu d’eau, pour ma part je trouve l’Aqua Klem Blue en bouteille le plus pratique.
Des gants de vaisselle sont utiles pour manipuler la cassette.

 Gaz

Une bouteille de gaz non vide doit être installée pour le fourneau et le réfrigérateur, tout cela ayant été testé avant le départ. Pensez à prendre la clef métallique et une petite balance à main, indispensable pour peser la bouteille et connaître son niveau, c’est bien plus précis que les gadgets à coller sur la bouteille, mais évidemment il faut la débrancher et la sortir. Une bouteille en réserve est utile.

 Electricité nucléaire

Il faudra avoir un jeu de câbles électriques pour charger les batteries.
Un câble court de 2.50m, avec une prise européenne mâle (pour se brancher à la borne du camping) et une prise standard femelle.
Un câble court de 2.50m, avec une prise européenne femelle (pour se brancher sur le camping-car) et une prise standard mâle.
Les deux câbles peuvent de raccorder pour former un câble d’alimentation de 5 mètres utilisable si l’on est très près de la borne.
Souvent la borne est plus loin, il faut d’autres rallonges standard. J’ai à bord une de cinq mètres, une de 20, une de 50.
Cela permet une longueur totale de 5 +5 + 20 + 50 soit 80 mètres en tout modulable pour toutes les situations.

 Cuve à eau

Même problème pour les tuyaux d’eau, il faut privilégier des longueurs variées raccordables. j’en ai plusieurs, de 20 cm,  5 m , 10m  et 25 mètres.
Tous les tuyaux ont les embouts clipsables femelle standard type Gardéna. Avec 45 mètres en tout je m’en sors à peu près.
Je déconseille fortement les tuyaux en toile plats, peu encombrants mais très peu fiables, ou les petits tuyaux au débit ridicule. Restez dans l’arrosage standard.
Il faut rajouter un petit sac plein de raccords divers :
Quelques mâles-mâles, dont un très pratique avec robinet.
Toute la collection des divers pas de vis pour se raccorder aux robinets, certains étant très exotiques. Avec la pratique, le sac grossira…
Des petites sangles servent à coincer les robinets poussoir, il est pénible de tenir appuyé pendant vingt minutes pour remplir cent litres avec un tout petit débit...
Un jerrican plastique alimentaire vide de 20 litres (mieux, deux de 10 litres) avec entonnoir servira à faire le plein à une fontaine inaccessible.

Le sac des rallonges électriques et les rouleaux de tuyaux sont lourds et encombrants, mais il n’y a pas moyen de les éviter.

 Horizontalisation

A l’escale il n’est pas toujours possible de stationner sur terrain plat, les cales sont donc indispensables.
Le choix n’est pas facile. L’idéal est d’avoir le plus hautes possibles, encore faut-il qu’elles passent sous le camping-car. Plus elles sont hautes et solides plus elles sont lourdes, encombrantes et chères, mais polyvalentes. Les nouvelles cales rondes sont très séduisantes, mais il faut les essayer à l’avant et à l’arrière car elles ne passent pas sous beaucoup de camping-cars !

 Charge des petits appareils

Pour charger les portables et ordinateurs, divers petits bouchons 12 vers 5V USB, des petits convertisseurs 12>220 AC pour les chargeurs en 220 V comme pour les rasoirs.

Cela suffit pour les premières sorties, la pratique montrera ce qu’il faudra compléter.

 Sac de bouts

Cela ne semble pas évident pour qui ne vient pas de la voile, mais une collection de bouts (prononcer le « T » et le « S » !) s’avérera peu à peu indispensable.
Il faudra un sac plein de différents cordages et sangles de toutes les longueurs, pour réaliser un étendage, amarrer le store, etc..

 

 Déjeuner en paix

S’il fait beau et que vous vouliez manger dehors, il faudra rajouter table, chaises et parasol. Attention au choix de la table en fonction du volume disponible de votre soute,
Les pliantes ou à lattes enroulables sont moins encombrantes mais moins agréables.

 Angle mort à droite

Tous les camping-cars ont un défaut majeur, à la différence des voitures, la visibilité du conducteur est nulle du côté droit, cet angle mort est très dangereux dans les intersections sans l’aide du passager, qui seul peut voir les véhicules qui arrivent.

 Haut de page


 Outillage et rechanges

En venant du voilier, le réflexe est d’embarquer une énorme caisse à outils et plein de rechanges pour le moteur. En camping-car, c’est différent, il n’y a pas cet isolement dans des îles au bout du monde pour se sortir seul d’une avarie. L’atelier embarqué est remplacé par le mot magique « assistance par l’assurance ». Il est souvent très difficile de se dépanner avec un moteur moderne quand l’ordinateur de bord indique une défaillance grave. Le numéro de téléphone de l’assistance sera plus utile qu’une centaine de kilogrammes de rechanges qui ne serviront probablement jamais.

 Faut-il avoir une roue de secours ?

C’est très utile dans certains pays comme le Maroc, ou pour de grands périples lointains, car il peut être compliqué de remplacer un pneu déchiré ou une jante cassée, mais en Europe il y aura toujours le recours de l’assistance en cas de panne quelconque.
Le seul problème est qu’une roue montée est très encombrante dans la soute, et qu’il est très probable qu’elle ne sera jamais utilisée, comme le parachute dans l’avion, c’est un risque à prendre. Si vous avez la place, par exemple sous le châssis, ce sera une très bonne sécurité.

Haut de page


Où passer la nuit ?

Il faut trouver une bonne halte pour la nuit, si possible dans un joli endroit tranquille.
Il faudra évidement exclure les parkings d’autoroute, le voisinage des cités, les bas-côtés de routes passantes…
Tous les deux ou trois jours, il faut faire la technique, le plein d’eau, les eaux grises et la cassette, mais l’arrêt technique peut être indépendant de la halte nocturne.
Certains ont un comportement moutonnier et recherchent un endroit de regroupement de camping-cars pour partager le pastis, ou ne se sentent en sécurité que dans un camping.
Pour nous, l’isolement est privilégié de préférence près de l’eau.
Il ne faut pas être paranoïaque, le risque d’agression nocturne dans un endroit isolé très faible, bien plus réduit que celui de cambriolage par effraction la journée quand on s’absente du camping-car pour visiter les environs. 
Cette page évoque la problématique des alarmes : Alarme Bus Can .

Il existe d’excellentes applications collaboratives pour le smartphone, surtout « Park4Night » pour aider à trouver le spot idéal vers la destination.
Pour les GPS indépendants, les sites de camping-car proposent des listes de POI (Point of Interest) à télécharger pour tous les matériels avec les outils de conversion.
Les POI sont beaucoup moins riches que ce que proposent les applications, ils recensent les aires de camping-car pour faire la technique, mais pas les trous de souris pour la nuit.

 Haut de page


 Conclusion

Ces quelques lignes sans prétentions devraient simplement permettre aux tout débutants de faire des premières sorties agréables sans stress.

 Haut de page


Liens camping-car

2007 : Ériba Van 546 Eriba 2010 : Pilote P 690 FGR Pilote 2013 : Bénimar Tessoro 401 401 2017: Adria Compact SP+sp

et multiples autres liens en section camping-car : ccar

Cette page ne contient aucun lien externe à maintenir

© Christian Couderc 1999-2019     Toute reproduction interdite sans mon autorisation


* Page vue   615   fois       IP : 34.205.93.2

 Haut de page         Dernière retouche le 28 Août 2020 á 23 h         Retour page précédente

   Collector