Anthias
mail

Reflex Canon gamme semi pro

EOS 7D


EOS_7d

Précédents
Introduction, choix
Les mémoires
2014 : L'évolution 7D Mk II
Les objectifs
La grande résolution
Les modes vidéo
L'alimentation électrique
Télécommande
Photographie très rapide
Firmware, identification et upgrade
Faq
Liens Canon

Maj : 20/01/17

Abstract :
My first semi pro Canon is the EOS 7D.
It is not easy to manage it but what a satisfaction to see the beautiful pictures!
Links and general considerations on EOS customer’s range in page Canon EOS xx0D7d

Résumé :
Mon premier Canon semi pro est l’EOS 7D.
Il n’est pas facile à maîtriser, mais quelle satisfaction de voir les belles images !
Liens et considérations générales sur la gamme EOS grand public dans la page Canon EOS xx0D7d

 

 

Les photoscopes précédents


Après mes EOS série "grand public", 350D, 400D et 450D, décrits dans la page Canon EOS xx0D7d, j’ai décidé de poursuivre l’ascension et passer en gamme semi pro avec le 7D.
J'ai remplacé mon 450D après deux ans d'utilisation, par le EOS 7D en juillet 2010.


Cette page ne reprend pas ce qui est expliqué plus ou moins clairement dans le mode d’emploi officiel, ou les ouvrages médiocres qui ne sont que des reprises de cette notice, agrémentés de quelques banalités communes à tous les appareils photos. Ces livres bâclés n’apportent rien qui ne soit déjà dans la notice Canon, ils se gardent bien d’expliquer les nombreux point obscurs de cet appareil complexe, que visiblement les auteurs n’ont jamais manipulé, se contentant de délayer les copiés-collés de la notice par d’inutiles banalités.

Le problème de ces manuels, pour tout type d’appareil photo, est qu’ils sont basés sur un principe aberrant. Dés qu’un éditeur spécialisé arrive à mettre la main sur une pré-notice d’un futur appareil annoncé mais pas encore disponible, il veut être le premier sur le marché pour proposer un livre sur le produit à venir.
Il contacte alors un étudiant tâcheron auquel il ne donne guerre plus qu’un seul week-end, nuits comprises, pour cracher le nouveau livre, sans même prendre le temps de le passer entre les mains d’un correcteur, économies oblige.
Les pauvres forçats n’ont jamais vu l’appareil pas encore disponible, ils ont pour base les livres précédents et ne peuvent que faire que des copiés-collé de la notice officielle pour remplir des pages, une grande partie du livre consistant à remettre les mêmes généralités que sur toute la collection.
J’ai connu un petit couple d’étudiants qui travaillaient à deux 48h éreintantes sans dormir, pour gagner l’équivalent d’un mois de SMIG, souvent contactés pour un nouvel ouvrage. Ils ne connaissaient absolument rien dans la photo mais étaient sympathiques et travailleurs, ils méritaient bien ce pauvre salaire.

Cela explique la médiocrité et l’inutilité de ces pompages hâtifs, il est inutile de dépenser quelques dizaines d’Euros pour cette dilution bâclée des documents constructeur.
Il faudra toujours attendre quelques mois après la mise sur le matché du nouvel appareil pour choisir un vrai manuel technique écrit par de vrais photographes ayant sérieusement manié l’objet.

Dans cette page je ne reprendrai pas les tests techniques, de très nombreux sites (liens) ont fait cela parfaitement.
Je me contenterai de donner mon opinion totalement subjective.

 

 

Les raisons du choix de changement de matériel


Mon choix a été dicté par diverses raisons !
Les tests des sites spécialisés sont élogieux et leurs exemples stupéfiants.
Le double processeur Digic 4 permet des vitesses impressionnantes en rafale.
La qualité du capteur.
La richesse des menus permettant de très grandes possibilités (malgré le pendant évident, plus forte complexité de manipulation).
La vidéo n’avait pas été un critère majeur, mais après les essais dépassant ce que j’avais imaginé, j’en suis devenu accro et je n’utilise plus le pourtant excellent caméscope à disque dur. (Inconvénient : taille énorme des fichiers…).

De la prise en main : Venant du 450D, le changement est brutal, c’est du lourd à tous les points de vue !
Il faudra beaucoup de temps pour commencer à maîtriser l’engin sans vraiment espérer exploiter ses fonctions complexes.

 

N’oubliez jamais que la qualité d’une photo dépend de celle du photographe pas de l’appareil.
Tous les appareils récents sont excellents, le changement d’appareil ne vous fera jamais faire une meilleure photo !

Buying a Canon doesn't make you a photographer. It makes you a Canon owner. ~Author Unknown

EOS_7d
 Haut de page

 

Les mémoires

Les EOS 350 et 400D utilisaient des Compact Flash, le 450D à basculé sur SD, mais le EOS 7D est revenu aux Compact Flash qui offrent les vitesses d'écriture les plus grandes du marché.
Mon choix est d’avoir plusieurs mémoires high speed, de la taille moyenne du moment, au lieu d'une seule très chère de taille maximale.
Le temps d'écriture sur la carte mémoire est un goulot d'étranglement qui influe sur la période minimale entre deux photos.


Le 7D demande des mémoires très rapides, 233X est un minimum raisonnable !
N'achetez pas de mémoires sans marque à vitesse non garantie.

 Microdrive  IBM

.sd

 Haut de page

 

2014 : L'évolution en EOS 7D Mk II

Le 7D est sorti en 09/2009, cinq ans plus tard, en 09/2014, Canon a lancé un modèle encore amélioré, le MK2.
Je ne reprendrai pas ici les multiples points positifs, de très nombreux sites en font la liste exhaustive, je n’évoquerai que deux aspects.


Mémoire :

La carte CF a été doublée d’une mémoire SD. Cela était inévitable car en 2009, es SD n’atteignaient pas la performance des grosses cartes CF, mais depuis les  SD ont énormément progressé en rapidité et capacité, elles deviennent donc le support incontournable, les CF n’ayant plus d’avenir.


Changer ou pas :

Cela vaut-il la peine pour un possesseur de la première version de passer au Mk2 ?
J’ai réfléchi pour déterminer si le surcout d’environ 600 € entre la vente de mon 7D et l’achat d’un Mk2 m’apportait un avantage significatif.
Je suis enchanté par mon 7D, très surabondant pour mon niveau de photographe amateur, les avantages supplémentaires certains du Mk2 ne changeraient en rien ma pratique et ne me fraient pas faire de meilleures photos. J’ai donc renoncé à changer et garderai encore quelques années mon 7D, tant qu’il n’est pas noyé ou volé.

 Haut de page

 

Les objectifs

 

Le problème imprévu des objectifs !

J’ai été très satisfait de mes objectifs décrits page Canon EOS xx0D7d, le 17-85 et le 70-300 mm sur mes anciens EOS série grand public.
Avec l’augmentation spectaculaire de la qualité du capteur du 7D associé aux deux processeurs Digic 4, les tests ont montré que le piqué de ces objectifs n’était plus suffisant pour exploiter les performances du7D.
Il faut envisager de passer sur la gamme supérieure, ce qui implique un budget très lourd et l’impossibilité des grands rapports de focale incompatibles avec un bon piqué et des performances suffisantes.

 

La lecture des sites spécialisés m’a conduit à choisir le CANON 60 mm F2.8 Macro USM qui s’avère un fantastique objectif à portraits.

Accessoirement, c’est aussi un très bon objectif en macro et son prix est très correct.
J’ai comparé, dans des conditions strictement identiques à ouverture moyenne, avec un bon éclairage, un portrait fait avec ce 60 mm macro et le même au 17-85 réglé à 60.

Cet objectif à focale fixe est tellement supérieur au 17-85 que je l’utilisais sur mes premiers EOS, mais qui s'avère maintenant insuffisant.

60 mm est équivalent à un 98 mm en 24*36

60mm

CANON 60 mm F2.8 Macro USM

ok

J'ai donc rapidement craqué pour le Canon 17-55 USM F2.8 constant que tous les tests sérieux donnent comme excellent.
Il s'est effectivement avéré très supérieur à mon ancien 17-85, je n'ai pas été déçu !
La diminution de la longue focale ne pose pas de problème, la grande résolution du 7D permet de recadrer les sujets lointains.

Il existe d'autres objectifs de marques compatibles,  moins chers mais moins performants.
Le rapport de focale de ce zoom polyvalent, entre 17 et 55 mm n'est que de 3,2, cela semble peu comparé à certains objectifs de très grands rapports, mais la qualité est à ce prix. Aucun opticien n'est capable de mettre sur le marché un zoom trans standards de qualité pour gros reflex d'un rapport supérieur à trois, pour des raisons physiques et économiques.
Augmenter le rapport de focale conduit obligatoirement à dégrader les performances, en particulier aux extrêmes.
Cela n'est possible que sur de petits capteurs au piqué très inférieur. Plus le capteur est petit, plus les objectifs sont réduits et simplifiés avec des exigences faibles.

Après de longues réflexions et analyse des tests, ce Canon 17-55 USM F2.8 c'est bien confirmé comme le meilleur choix possible d'un trans standards polyvalent pour le 7D.

17-55 mm est équivalent à 29-90 mm en 24*36

Il reste maintenant un problème, celui des longues focales. Mon 70-300 F/4.0-5.6 utilisé sur mes anciens EOS n'est plus à la hauteur du 7D. Il faut passer en série pro. Le choix est complexe, les matériels sont très chers et très lourds. Suivant l'usage une focale fixe sera préférée.
J'hésite à investir quelques milliers d'euros supplémentaires pour une longue focale que j'utiliserai très peu, pour moins de un pourcent de mes photos.

1755

CANON 17-55 mm F2.8 IS USM

ok

Je ne compte pas mettre sur cette page mes clichés spectaculaires faits avec le 7D, le Net propose beaucoup d’excellents exemples.

 Haut de page

 

La grande résolution


J'ai expliqué en page Canon EOS xx0D7dla taille d'une image vue, je ne le reprendrai pas ici.
Je montre simplement l’influence de la résolution plus grande entre le capteur 10 Mp du 400D et celui de 18 Mp du 7D, avec évidemment même focale et position.
Ne tenez pas compte de la différence de teinte, les clichés ont été pris à des saisons et heures différentes.


Cela ne montre pas du tout la qualité du 7D, l’atmosphère sur Marseille est très chargée et Notre Dame de la Garde est toujours dans un halo de pollution flou.

ND

Image recoupée avec le 400D

 

7D

Image recoupée avec le 7D

 Haut de page

 

Les modes vidéo


La qualité de la vidéo a été une surprise, et je comprends maintenant pourquoi les cinéastes professionnels l’utilisent, en exploitant la grande qualité du capteur est des optiques.
J’ai abandonné mon caméscope numérique !

Attention, il y a toutefois une limitation très importante !
Le 7D ne fait pas la mise au point en continu pendant la prise de vue comme le plus basique des caméscopes.
Il faut suivre la mise au point manuellement si la distance du sujet varie. Ne filmez pas votre bambin qui court vers vous pour se jeter dans vos bras, c’est du flou assuré.
Les professionnels maîtrisent parfaitement les distances pour assurer une mise au point parfaite et une fois que l’on a compris, on s’adapte. La qualité est à ce prix.

La taille des images vidéo est le dixième de celles des images en mode photo.
Le seul moyen qui peut être utilisé pour traiter des images la grande vitesse de la vidéo est de regrouper les pixels par paquets de 6, soit 3*2, pour faire un pixel vidéo, en sautant des lignes et en interpolant. Cela peur paraître rustique, mais il ne peut y avoir d’autre solution.
Un des autres problèmes de l’utilisation du capteur en sous résolution est qu’il manque un passe bas pour masquer les défauts, mais cela serait incompatible avec la photo, la vidéo n’est qu’un compromis.
Pour obtenir une image correcte, il est impératif de ne pas faire de mouvements de caméra, il faut filmer sur pied sans bouger, sinon la vidéo sera pleine d’artefact, ce n’est pas un caméscope !

Autre particularité liée à la qualité, les fichiers sont énormes, plus de 300 mega octets la minute, un CD pour deux minutes de vidéo ou un DVD pour 12 minutes  !
Je regrette un peu que les modes cinémas ne proposent que des enregistrements de grande qualité très lourds. Un mode dégradé et très comprimé, pour les petits films familiaux sans prétention serait intéressant en complément.

Le son est bon, j’ai acheté un micro stéréo externe, mais je l’utilise peu.

 Haut de page

 

L'alimentation électrique

Avec le modèle EOS 7D, nouveau changement de type de batterie, passage sur la nouvelle LPE-6.

Le chargeur fourni LC-E6E (avec cordon et prise européenne, le LC-E6 est pour le marché US) refuse les batteries chinoises à bas prix sans numéro d'identification.

Comme toujours, l'alimentation par le port usb ne charge évidemment pas les batteries.
Sur alimentation externe, les accumulateurs internes sont désactivés et ne se chargent pas non plus.

Une batterie Lithium-Ion a une durée de vie de l'ordre de 500 charges.

lpe6

Les batteries compatibles

La batterie d’origine Canon est chère, il se trouve à vil prix sur eBay.com, des compatibles avec un chargeur qui fonctionne aussi sur l’allume cigare.
L’avantage de la solution compatible est que pour 30 €, on a deux batteries supplémentaires et un chargeur 12 V et secteur.
Cette solution présente néanmoins quelques inconvénients.
Ces batteries ne dialoguent pas avec l’appareil et le chargeur, donc :
Le chargeur Canon ne les voit pas et refuse de les charger, ce n’est pas très gênant, il suffit d’utiliser le chargeur compatible livré, il accepte aussi la batterie d’origine.
Le problème plus ennuyeux est que le boîtier ne reconnaît pas les batteries compatibles, car elles n’ont pas de dialogue série pour envoyer leur numéro.
Ces batteries ne sont donc pas prises en compte dans la base qui indique la charge restante et apparaissent comme vides dans les affichages et messages.

Elles fonctionnent toutefois normalement, mais comme elles sont invisibles, il est impossible de connaître leur état de charge.
C’est un achat à conseiller, pour avoir toujours un parachute, mais en temps normal, il sera préférable de n’utiliser qu’une batterie d’origine. La batterie compatible, maintenue bien chargée ne servira qu’en cas de défaillance de la batterie principale.

 Haut de page

 

Télécommande


Le 7D conserve le système classique de la série EOS.
Un commun, une tension de 3 V pour la mise au point, une autre pour le déclenchement, à court-circuiter dans l’ordre.
Un double poussoir mécanique, équipé de la bonne prise, se trouve pour quelques Euros sur ebay.com, la télécommande radio d’une portée 100 m pour 30 €.
La télécommande infra-rouge (une dizaine d’Euros) est pratique en intérieur, car elle ne demande pas de brancher un récepteur, mais elle est inutilisable au soleil.
Suivant les cas, j’utilise un des trois modèles.

 Haut de page

 

Photographie très rapide

 

La photo de tir à l’arc .est une des applications de mon 7D.

Il est particulièrement intéressant d’avoir le maximum d’informations à l’instant du départ pour voir le comportement de la flèche et les multiples défauts du tireur. Le problème est que cela va très vite, la flèche d’un compound sort à plus de 300 pieds par seconde (100 m/s).
On ne s’intéresse qu’aux 30 premiers cm (un pied) du lâcher au décochage.
Il faut avoir un maximum d’images dans cette phase qui ne dure qu’environ un centième de seconde.
Au millième de seconde, la flèche va parcourir 3 cm, c’est déjà beaucoup pour analyser le comportement.

Avec mon ancien EOS 450D, sur de multiples séquences, je n’ai quasiment rien réussi à photographier de bon. L’Eos 7D étant beaucoup plus rapide, et disposant du mode vidéo 50 images par seconde, j’avais espéré obtenir de meilleurs résultats. Ce fut un échec, je n’ai jamais pu réaliser d’image pertinente, ce n’est pas assez rapide.
J’ai donc racheté pour cet usage un autre excelent coimpact spécialisé Casio Exilim qui accepte les 1000 images par seconde, et dans ces conditions, je fais sans problème des séquences dans lesquelles je peux extraire les quelques images très significatives du départ de la flèche.

Voici un exemple en format réduit de la prise de vidéo à 1000 images par seconde.

1000

 Haut de page

 

Firmware : identification et upgrade

Mise à jour du firmware

Les procédures de mise à jour du firmware sont très simples et bien documentées. Voir sur le site Canon les mises à jour fréquentes des logiciels.

La version à jour du 14/10/2016 est la 2.0.6

 

 Haut de page

 

7d FAQ (frequently asqued questions)

 

Flash sans fil

Le pilotage sans fil du flash 580 EX fonctionne bien, mais ce matériel est cher.
Un pilotage radio, avec trois récepteurs, offre une bonne solution de secours pour une cinquantaine de dollars. Il devient alors possible d’utiliser des flashs beaucoup moins chers pour faire un éclairage soigné.

 

Durée de vie

Canon est très clair, la durée de vie estimée de l’obturateur du 7D n'est que de 150.000 clichés.
Attention aux rafales folles à haute vitesse…

 

L'évolution des EOS xx 0D et des xD

Je ne comparerai pas les séries grand public et les séries semi-pro et pro.
Disons simplement que l’écart de prix important est justifié...

 Haut de page

 

Liens Canon EOS 350d 400d 450d 500d


Je ne reprend pas les liens généraux qui sont en page Canon EOS xx0D7d

Pas de liens à maintenir

© Christian Couderc 1999-2019     Toute reproduction interdite sans mon autorisation


* Page vue   55   fois       IP : 35.173.234.237

 Haut de page         Dernière retouche le 27 Juin 2019 à 15 h         Retour page précédente

   Collector